Apprendre le japonais avec jeparlejaponais.com - cours de japonais en ligne

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> Koji Wakamatsu: united red army (en salles)
jbmaillet
posté 18 May 09 - 20:55
Message #1


Advanced Member
***

Groupe : G Eleves du module 5
Messages : 30
Inscrit : 06 Oct 08
Lieu : Paris

Bon, on a pas 50 films japonais à se mettre sous la dent chaque année, c'est toujours un peu un évennement, et je vois qu'on a pas parlé ici de "United Red Army" de Wakamatsu. J'y étais ce WE, pour un film qui ne passe que dans une salle à Paris il y avait encore pas mal de monde donc ça devrait durer mais ne tardez pas trop.

Ca a fait pas mal de buzz sur le net et dans la presse.
http://www.lemonde.fr/cinema/article/2009/...89117_3476.html
ou:
http://www.sancho-asia.com/spip.php?article1783
plus généralement:
http://news.google.fr/news?um=1&ned=fr...MfiwjdUam8e_qkM

Le réalisateur est peut être plus connu chez nous pour le bizaroïde et cultissime "l'embryon part braconnner" ressorti il y a 1-2 ans par le studio Zootrope (c'est à dire Francis Ford Copola, pour l'alibi culturel).

Attention ça dure 3 heures! mais je ne me suis pas ennuyé...
Le film retrace l'histoire de mouvements d'extrème gauche pronnant la lutte armée dans le Japon d'après 68 (et oui, 68, c'était pas qu'en France!). Il se découpe en 3 volets:

- un premier chapitre, documentaire, à base d'images d'archives, retrace les luttes étudiantes à la fin des années 60 et au début des années 70. Etonnant et instructif, les japonais ne font décidément pas les choses à moitiés (ça se chiffre en centaines d'arrestations à l'issue des manifestations)

- un second chapitre nous fait suivre l'entrainement et la dérive de 2 factions alliées de ces mouvements. Là, je ne sais qu'en penser... c'est long, très violent, complaisant (quoi que). On se croirai par moment devant le pire du pinku-eiga sado-masochiste de sexploitation niponne des années 70. Le côté afriolant en moins, reste la torture. Des rapports de défis et de domination aux issues terribles. Je ne comprends pas le point de vue du réalisateur, du moins ne peut on lui reprocher de nous dresser, par nostalgie, une vision idyllique de ces organisations. Soyez prévenus c'est très très dur âme sensibles s'abstenir.

- enfin le 3e et dernier chapitre se focalise sur "l'incident d'Asama Sanso", un prise d'otage en 1972 très largement médiatisée semblerait il.

Ca m'a fait penser à "Buongiorno, Notte", un film de Marco Bellocchio de 2003 sur l'affaire Aldo Moro en Italie dans un contexte similaire. Mais là, les "années de plomb" japonaise c'est encore beaucoup, beaucoup plus dur.

Ce qui m'a décidé à aller le voir: un réflexion de Wakamatsu dans l'une de ses interviens:
"Tout ce que je constate est que, pendant la seconde guerre mondiale, trois pays ont connu le fascisme : l'Allemagne, l'Italie et le Japon. Les trois pays de l'Axe ont donné naissance à des "Armées rouges"."
Et c'est vrai, et je ne sais toujours pas quoi en conclure...

Bon sinon en ce moment il y a aussi 歩いても 歩いても (still walking) du réalisateur du magnifique 誰も知らない (nobody knows) mais ça je vais le voir le WE prochain... :-)

PS:
Le distributeur du film à fait un livret de 8 pages disponible à l'entrée de la salle, très dense et intéressant, ne le ratez pas.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
smonteiro
posté 30 Sep 09 - 18:30
Message #2


Newbie
*

Groupe : G Eleves du module 6
Messages : 4
Inscrit : 29 Sep 09
Lieu : paris

une merveille, la sortie dvd est prevue pour bientot... !!!
et n'oublions pas la bande son de jim o'rourke (le 5e membre de sonic youth)... splendide !!
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 

Copyright Editions Ilyfunet. All rights reserved.
No reproduction or republication without written permission.
IPB