Apprendre le japonais avec jeparlejaponais.com - cours de japonais en ligne

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> Le cinéma français peine à s'exporter au Japon
JPJ-Pierre
posté 02 Apr 08 - 10:08
Message #1


responsable
***

Groupe : Root Admin
Messages : 4886
Inscrit : 31 Aug 07
Lieu : Paris

A la question, "que faut-il pour distribuer davantage de films français au Japon ?", Ken Nakagaya, l'un des plus importants distributeurs de cinéma au Japon, répond sans détour : "Davantage de stars et d'argent pour soutenir la promotion des films." Lors du Festival du film français au Japon, organisé à Tokyo et à Osaka, du 13 au 18 mars, et qui se poursuit jusqu'en avril par une rétrospective Jacques Rivette, les distributeurs japonais n'ont pas caché leurs difficultés à imposer le cinéma français. (lire la suite)

Source: Nicole Vulser, Le Monde.fr, édition du 01.04.08.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Anne
posté 02 Apr 08 - 14:25
Message #2


Advanced Member
***

Groupe : G Presse
Messages : 52
Inscrit : 17 Jan 08

"trop culturel", la bonne blague (IMG:http://forum.jeparlejaponais.com/style_emoticons/default/dry.gif)

comme quoi rien ne vaut un bon "Taxi" avec sa dose de nènètes sexy, un humour raciste et un côté culturel parfaitement inexistant youhouuu
Go to the top of the page
 
+Quote Post
magic_d
posté 02 Apr 08 - 18:14
Message #3


Advanced Member
***

Groupe : G Presse
Messages : 101
Inscrit : 03 Sep 07
Lieu : Paris

L'inverse peut aussi être discuter : le cinéma japonais a-t'il aussi du mal à s'exporter en France ?
Je parle bien des films en dehors des sélections au festival de Cannes par exemple.
Ce qui est vrai c'est qu'il existe des amateurs (acharnés parfois) de cinéma asiatique qui iront se précipiter sur tel ou tel DVD fraichement arrivé en France.
C'est vrai que l'inverse est probablement bien plus rare au Japon. La prédominence des grosses productions américaines est flagrante dans les bacs des revendeurs de DVD là-bas, en plus de la production locale.

Je ne suis quand même pas certain que l'on puisse "tout" exporter comme films français au Japon : pas mal de productions françaises sont tout de même très éloigné de la culture japonaise et de l'attente du public qui souhaite passer un moment agréable au cinéma (vu le prix des places là-bas !)... Allez faire comprendre l'intérêt d'un film de Cédric Clapiche à un jeune public japonais ! Vous aurez du mal, je pense. Les attentes et intérêts des japonais envers le cinéma ne colle pas toujours avec ce que le cinéma français peut leur proposer. Je ne porte pas de jugement de valeur ici. Il ne s'agit pas de faire un comparatif "qualité" entre le cinéma français et japonais. Mais en étant réaliste, oui c'est vrai que sans une bonne promotion la plupart des films français ne rempliront jamais de salles en dehors des festivals locaux consacré aux films français. Les "vedettes" françaises sont un atout, c'est vrai.

Je ne suis donc pas trop d'accord avec le "trop culturel"... Je pencherais plutôt pour un "trop méconnu". Le comportement du public français envers le cinéma contemporain japonais est assez similaire d'ailleurs. Ce n'est pas du désintérêt mais, je pense, une méconnaissance.
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 

Copyright Editions Ilyfunet. All rights reserved.
No reproduction or republication without written permission.
IPB