Apprendre le japonais avec jeparlejaponais.com - cours de japonais en ligne

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> Partout
JPJ-Pierre
posté 25 Feb 08 - 12:53
Message #1


responsable
***

Groupe : Root Admin
Messages : 4908
Inscrit : 31 Aug 07
Lieu : Paris

Au Japon, on peut passer une journée entière sans prononcer un mot. Pour faire ses courses ou se restaurer, nombre de Japonais se contentent de sortir leur portefeuille, le blabla de politesse étant réservé à l'employé qui d'ailleurs est payé pour servir le client, roi, avec tout le respect et la modestie qui s'imposent. Certaines chaînes de restauration rapide, comme Matsuya, disposent de distributeurs automatiques de tickets qui permettent de passer sa commande sans même échanger un regard avec le serveur, serveur à qui l'arrivée du nouveau client n'a pourtant pas échappé et qui s'évertue à clamer de toutes ses forces son dévouement et sa reconnaissance. Irasshaimase ! Arigatô gozaimasu ! Difficile de passer inaperçu, même muet.
On ne dit rien, on reste silencieux, mais la ville abreuve de sons, dans la rue, dans les gares, dans les magasins, dans les transports en commun, devant les distributeurs automatiques. Même les camions parlent ! En marche arrière, ils entonnent d'une voix féminine, comme pour mieux se détacher des bruits du moteur, un "back shimasu" dynamique et répétitif à souhait. La langue japonaise est partout, et je ne parle pas de l'écrit avec toutes les enseignes commerciales qui parfois suffisent à elles seules à légitimer un paysage.
Vidés de leur sens, tous ces mots ne sont que bruits, formes, couleurs. Des agressions pour l'oreille comme pour l'œil qui finissent un jour où l'autre par saturer. Ceux qui affirment pouvoir se passer du japonais pour vivre au Japon passent à côté de choses essentielles. Comprendre la langue japonaise, c'est aussi comprendre de quoi est fait l'environnement des gens qui la véhiculent et la font vivre.
A bon entendeur...


Image attachée
Go to the top of the page
 
+Quote Post
magic_d
posté 04 Mar 08 - 01:24
Message #2


Advanced Member
***

Groupe : G Presse
Messages : 101
Inscrit : 03 Sep 07
Lieu : Paris

Pouvoir se passer du japonais pour vivre au Japon ??? Mais même pour quelques jours il est quasiment impossible de faire abstraction du japonais ! Il ne s'agit pas de faire croire que l'on ne met pas les pieds au Japon sans en maîtriser la langue, au contraire allez-y sans crainte. Mais dès les premières heures au Japon, l'univers sonore et visuel se retrouve envahit d'informations en japonais.

Lors de mon premier voyage à Tokyo, la première "panique" fut lorsque je me retrouvais face à une machine automatique pour acheter un billet de train... Les idéogrames sur les multiples boutons et les annonces sonores de la machine furent suffisant pour rendre mon cerveau complètement chamboulé au point de ne pas voir que sur l'écran que j'avais devant moi une option pour obtenir de l'aide en anglais... Ce fut une personne derrière moi qui me sauva littéralement en m'aidant à acheter mon billet de train.
Quelques temps plus tard, je teste pour la première fois de ma vie les toilettes "à douchette" (je ne suis pas certain que le terme "washlet" soit générique) : là encore, sur une sorte de télécommande on peut activer les différentes options de ces toilettes. Mais une fois de plus la situation se reproduit : des idéogrames sont dessinés sur les boutons, sans plus d'explication pour un européen... Suivant les modèles, les choix sont plus ou moins vastes, mais même avec un modèle de "base", quel est le bouton pour la "douchette des fesses" ??? Et ensuite sur quel bouton appuyer pour stopper cette douchette ? Quelques sursauts plus tard, je m'en sortais sans trop de dégats.

Suite à cette immersion d'une dizaine de jours dans un univers visuel et sonore strictement incompréhensible, je me décidais à mon retour en France à prendre quelques cours de japonais. Désormais, retourner à Tokyo et, même avec un niveau de japonais assez sommaire, comprendre un minimum de l'univers dans lequel on évolue c'est aussi un regard assez différent que l'on porte sur ce pays. Un simple échange verbal, même assez simple, avec le caissier du combini du coin de la rue, passer sa commande au petit resto du quartier ou échanger deux ou trois mots avec un inconnu dans un bar, ce seront des souvenirs parfois impérissables.
À un certain niveau de compréhension de cette langue, j'abonde dans le sens de cette conclusion d'édito, c'est effectivement comprendre cette environnement et les personnes qui y vivent.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Anne
posté 11 Mar 08 - 16:11
Message #3


Advanced Member
***

Groupe : G Presse
Messages : 52
Inscrit : 17 Jan 08

les modèles de washlett que j'ai pu voir avaient un dessin extrêmement clair pour la douchette des fesses (IMG:http://forum.jeparlejaponais.com/style_emoticons/default/laugh.gif) (assez choquant quand on ne connait pas le concept d'ailleurs)
dans ce genre là:

-------> http://osaka.canalblog.com/images/totowashlet2_1_.jpg
Go to the top of the page
 
+Quote Post
magic_d
posté 20 Mar 08 - 01:03
Message #4


Advanced Member
***

Groupe : G Presse
Messages : 101
Inscrit : 03 Sep 07
Lieu : Paris

Ben... pour une première expérience, j'ai été tout de même très embêté en me demandant la différence qu'il y avait entre le bouton あしり et le suivant, やわらか... Le troisième bouton (rose, avec une petite dame dessiné dessus) me semblait clair : je ne suis pas une femme DONC je ne dois pas utiliser celui-ci.
J'avais tellement hésité que finalement mon premier essai (assez hésitant) fut le tout dernier bouton... qui est encore moins clair que les 2 premiers en bleu. Résultat : une sorte de "sèche-fesses" !
J'avais bien compris qu'il s'agissait de "douchette à fesses" sur les boutons bleus et roses mais sans trop savoir à quoi m'attendre. Ce n'était que le début du problème car après avoir appuyé sur le bouton あしり pour tenter d'arrêter le "sèche-fesses", je déclenchais enfin la "fameuse" douchette. Là aussi, en temps normal il pourrait sembler évident que le bouton rouge à gauche permet d'arrêter le choix en cours. Et bien j'ai mis environ 30 secondes, un jet d'eau tiède sous les fesses, avant de comprendre que OUI on peut arrêter tout cela en appuyant simplement sur le bouton rouge... Et c'est long 30 secondes ! Un grand moment de solitude, les fesses à l'air en se disant que si l'on se lève et bien on ne sait pas trop ce qui va se passer et si l'on va être aspergé ou non, et si le jet va s'arrêter tout seul ou pas, etc.
J'en rigole maintenant mais il aurait fallu prendre ma tête en photo lors de cette première tentative pour utiliser un washlet !
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 

Copyright Editions Ilyfunet. All rights reserved.
No reproduction or republication without written permission.
IPB