Apprendre le japonais avec jeparlejaponais.com - cours de japonais en ligne

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> vivre au Japon, le Wiki de la vie au Japon
JPJ-Pierre
posté 29 Oct 07 - 18:39
Message #1


responsable
***

Groupe : Root Admin
Messages : 4908
Inscrit : 31 Aug 07
Lieu : Paris

Pour toutes celles et ceux qui envisagent un séjour au Japon:
http://france-japon.jp/index.php?title=Accueil
Go to the top of the page
 
+Quote Post
magic_d
posté 13 Nov 07 - 00:21
Message #2


Advanced Member
***

Groupe : G Presse
Messages : 101
Inscrit : 03 Sep 07
Lieu : Paris

A savoir, en passant, que des nouvelles mesures de contrôle envers les étrangers (qui arrivent sur le territoire japonais, touristes ou pas) se mettent en place et elles seront opérationnelles dès le 20 novembre à l'aéroport international de Narita (près de Tokyo), et ailleurs un petit peu plus tard.
Ce nouveau contrôle consiste à une prise d'empreinte (par scann électronique) de l'index des deux mains, ainsi que la photo de votre visage (faite au moment du contrôle, pas la peine de venir avec une photo d'identité).
En dehors de cette nouvelle mesure, un français n'a toujours rien d'autre à fournir pour un court séjour (moins de 3 mois je crois). Le visa s'obtient donc automatiquement lors du contrôle des passports.
Pour les ressortissants d'autres pays, je n'en sais rien du tout...
Go to the top of the page
 
+Quote Post
JPJ-Pierre
posté 14 Nov 07 - 14:27
Message #3


responsable
***

Groupe : Root Admin
Messages : 4908
Inscrit : 31 Aug 07
Lieu : Paris

A propos de ces nouvelles mesures de contrôle pour les étrangers, vous pouvez notamment consulter le blog de Thomas Bertrand, bien renseigné:

http://lariviereauxcanards.typepad.com/la_...intes-et-t.html
Go to the top of the page
 
+Quote Post
magic_d
posté 16 Nov 07 - 23:52
Message #4


Advanced Member
***

Groupe : G Presse
Messages : 101
Inscrit : 03 Sep 07
Lieu : Paris

Je n'avais pas trop l'intention de lancer une polémique sur ces mesures de contrôle par "finger print", mais le blog "La rivière aux canards" cite un article (en anglais) vraiment très précis et permet d'avoir de nombreux éclairages sur de nombreux points, surtout en faisant des comparaisons avec ce même type de système déjà en place depuis un moment aux États-Unis.
On en apprend pas mal d'ailleurs sur la façon dont "le truc" va fonctionner (au début) au Japon : 24 heures seront nécessaires pour faire une comparaison des empreintes avec une liste de noms de personnes considérées comme potentiellement dangereuses...

Je vais me retrouver à tester en vrai cette nouvelle procédure le 18 décembre (donc moins d'un moins après le début des contôles qui commencent le 20 novembre). J'espère que tout ira bien car je me vois mal encadré de vigiles afin d'être expulsé illico parce que mes empreintes ressemblent à celles d'un terroriste étranger... Je ne viens faire que le touriste à Tokyo, pas de quoi s'inquiéter.
Je m'imaginais aussi la scène ainsi : je colle mes doigts sur la machine, j'ai droit à une photo gratuite, tout va bien et je gagne un nouveau tampon sur mon passport. Puis, 24 heures après, des policiers japonais viennent me réveiller (sans café ni croissants) dans le petit hôtel dans lequel je vais dormir parce que mes empreintes auraient déclenchées l'alerte au bureau de contrôle de l'immigration...
Mais non, je n'ai pas une imagination paranoïaque ! Si, ah bon ? (IMG:http://forum.jeparlejaponais.com/style_emoticons/default/tongue.gif)

Sincèrement, je n'arrive pas encore à avoir une opinion sérieuse et argumentée sur la question. Si, lors de mon passage en douane il se passe quelque chose d'intéressant, je vous raconterais les détails ici.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
magic_d
posté 04 Jan 08 - 11:06
Message #5


Advanced Member
***

Groupe : G Presse
Messages : 101
Inscrit : 03 Sep 07
Lieu : Paris

Me revoilà revenu de Tokyo !
J'ai donc passé les contrôles biométriques et... malheureusement (ou heureusement peut-être) il n'y a pas grand chose de passionnant à raconter sur ce sujet.
Contrairement à ce que je pensais, il n'y a pas eu de fil d'attente interminable, la prise d'empreinte et la photo se font finalement très vite et des appareils sont aussi installés dans les fils réservés aux japonais. C'est d'ailleurs par l'une d'elles que l'on m'a orienté (et pourtant j'ai une bonne tête de gaijin, pas d'erreur possible).
Techniquement parlant, je ne sais toujours pas comment sont stockées "mes" infos de doigts et ma petite tête dans leurs serveurs... C'est finalement après ces contrôles que j'ai eu l'impression que l'aéroport de Narita était en effervescence sécuritaire : mes babages ont été reniflés par des chiens policiers, et pour la première fois ici je me suis retrouvé à déballer mes affaires pour contrôle. Tout s'est passé avec la courtoisie japonaise habituelle, et bien que j'en étais presque à devoir déboucher quelques bouteilles de vin pour en vérifier le contenu, 10 minutes plus tard le personnel du contrôle me souhaitait aimablement un bon séjour avec le sourire. Pas de quoi en faire toute une histoire finalement.
Pour équilibrer la situation, j'ai eu droit aux mêmes contrôles en revenant en France : contrôle complet de mes bagages... mais sans la même courtoisie et "sans les gants" (dans les deux sens du terme : le douanier français fouillait mon linge sale à mains nues, même après mes recommandations.

Durant mon séjour, j'ai tout de même discuter de ces nouvelles mesures avec des amis (étrangers ou japonais) qui vivent à Tokyo. Leurs avis sont assez vagues sur la question, et dans les premières minutes de discussion leurs arguments étaient strictement les mêmes que ceux avancés par le gouvernement japonais lors de la mise en place de ce système de contrôle. Une amie m'a même expliqué que le premier jour des contrôles, 5 personnes "dangereuses" avaient été détectées... Ah bon ? Info ou intox ? Je n'arrive pas à mettre la main sur cette info. Quelqu'un a-t'il eu des échos sur cette info ?
Ce qui m'a le plus impressionné dans les discussions que j'ai pu avoir, c'est que l'on ne parlait pas d'un contrôle de flux migratoire au Japon mais bel et bien d'un contrôle de type anti-terrorisme. Pourtant, le dernier attentat en date qui a eu lieu au Japon a été perpétré par une secte japonaise (attentat au gaz sarin dans le métro de Tokyo par la secte Aum). Mais cette argument ne semblait pas pouvoir être pris en considération, je ne comprend pas encore pour quelle raison. Bref, pas facile du tout de savoir comment ressentent vraiment les japonais (et certains résidents étrangers).
Quoi qu'il en soit, il semble bien qu'à Tokyo des mesures de sécurité sont actuellement en place : sur les écrans dans les wagons de la ligne Yamanote (la ligne circulaire de train), des messages de prévention (du genre "si vous voyez un paquet suspect, etc) en japonais et en anglais étaient diffusés très régulièrement. Le Japon subit peut-être actuellement des menaces terroristes, je n'en sais rien du tout.

Je ne souhaite pas du tout "faire un procès" envers le Japon face à ce nouveau dispositif de contrôle, car en Europe nous procédons un peu de la même manière sans avoir ce genre d'appareillage sophistiqué. Ce qui me surprend c'est que les arguments avancés par le gouvernement japonais pour justifier cette nouvelle mesure ne sont pas très clairs à mes yeux...

Bref, pour retrouver le sourire dans cette rubrique "Tourisme" une fois de plus j'étais absolument ravi de mon sixième séjour à Tokyo. Pas mal de choses ont changé, en bien et en mal, dans la ville. Le quartier de la gare de Tokyo et maintenant presque terminé (les nouveaux buildings sont quasiment tous finis), une nouvelle tour est sortie de terre à côté de la gare de Shinjuku, Yurakucho a changé de visage (avec un "beau" centre commercial tout neuf), le quartier de Tsukishima perd petit à petit son âme et ses vieilles maisons (quartier que j'avais découvert tout début 2003), et j'ai baigné avec bonheur dans les quartiers tranquilles de Yanaka et Sendagi où j'ai pu faire de nouvelles rencontres. Si cela en intéresse quelques-uns, des photos de ce séjour sont visibles ici.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
JPJ-Pierre
posté 04 Jan 08 - 11:54
Message #6


responsable
***

Groupe : Root Admin
Messages : 4908
Inscrit : 31 Aug 07
Lieu : Paris

おかえりなさい !
Merci pour ce récit, et les photos sont très belles. J'en ai regardées en bonne centaine déjà sur tout le paquet que tu as mis en ligne, avec l'impression d'y être. Des petits détails un peu vite oubliés me rappellent aux souvenirs...
Go to the top of the page
 
+Quote Post
magic_d
posté 07 Jan 08 - 21:17
Message #7


Advanced Member
***

Groupe : G Presse
Messages : 101
Inscrit : 03 Sep 07
Lieu : Paris

Étant un "amoureux" de Tokyo, j'ai épluché pas mal de guides assez différents. Dernièrement, je suis tombé sur un excellent bouquin (à but touristique) très bien fichu et très original :
TOKYO Itinéraires, de Cécile Parisot et François-Xavier Robert, édité par Association WakuWaku.
Cet éditeur avait déjà sorti un petit guide pas mal fait du tout sur Osaka.
Plus d'infos sur leur site.

NB : ce n'est pas un guide de voyage aussi complet qu'un guide Lonely Planet ou Routard bien sûr (bien que l'on y trouve quelques adresses tout de même) mais leur vision du Japon est vraiment intéressante et plein de bonnes suggestions.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
magic_d
posté 02 Jun 08 - 21:09
Message #8


Advanced Member
***

Groupe : G Presse
Messages : 101
Inscrit : 03 Sep 07
Lieu : Paris

Pendant que j'y pense, les photos de mon précédent séjour à Tokyo (avril 2008) sont visibles ici.

NB : ce n'est pas purement du "vivre au Japon" mais pour ça peut donner un aperçu de ce que l'on peut voir à Tokyo (mon terrain de jeu favori).
Dans cette grosse série d'images, c'est surtout la partie nord/nord-est de Tokyo.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
floriandu89
posté 12 Oct 08 - 14:33
Message #9


Advanced Member
***

Groupe : G Eleves du module 1
Messages : 86
Inscrit : 14 Jun 08
Lieu : appoigny
ville:appoigny

bonjour .

après avoir demandé quelque information à Mr jpierre. je me permet d'écrire sur ce sujet pour demander des informations .

Comme dit sur un autre sujet en repondant a magic_d j'ai certaine ambitions personnel pour ma vie professionel dans le futur.
Cela fait un moment que je suis a la recherche d'un moyen pour pouvoir partir vivre plusieurs années au japon (pas forcement dans une tres grandes villes)

J'aimerais plus tard travailler dans une entreprise coaching en relations entres nos deux pays (france et japon).
J'aime enormement parler cette magnifique langue. malgrer quelle soit très dur a apprendre.

je me suis permis d'écrire a l'ambassade française situer a tokyo afin d'avoir des informations sur comment m'y prendre pour partir vivre ou chercher du travail la bas mais malheureusement sans reponse de leur part.
je me demande si le mieux serait de partir la bas et de chercher directement sur place, mais etant assez loin que je cherche de la france ou du japon cela restera quand meme tres dur de trouver.
pourriez vous s'il vous plait me donner des renseignement et meme vos impression sur cela .
ceci serait tres gentil.
je vous remercie et vous souhaite une exelente semaine .
a bientôt.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
magic_d
posté 14 Dec 08 - 23:18
Message #10


Advanced Member
***

Groupe : G Presse
Messages : 101
Inscrit : 03 Sep 07
Lieu : Paris

Il est possible de contacter aussi l'Ambassade du Japon à Paris.
Quoi qu'il en soit, il me semble que c'est très hasardeux de partir "les mains dans les poches" au Japon pour tenter de trouver un travail une fois sur place... Dans la plupart des cas, ce n'est pas du tout comme ça que les choses se passent. Un visa "touriste" dure 3 mois et ne permet en aucun cas de travailler (légalement) durant cette période.
L'immigration au Japon est SUPER contrôlée : on ne s'installe pas au Japon si facilement.
Il est préférable de trouver (avant de partir ou sur place dans le cas d'un visa "touriste") une société prête à embaucher un étranger. Cette société, normalement, s'occupera alors de faire les démarches auprès de l'administration sur place, afin d'obtenir un visa de travail. Il faudra AUSSI que la société puisse justifier (en schématisant) la raison de l'embauche d'un étranger et non pas d'un japonais.
C'est seulement quand on est certain que le visa est OK que l'on peut faire ses bagages et s'installer au Japon.
Attention : les visas de travail sont renouvelables. Cela sous-entend que si l'administration estime qu'il n'y a pas de raison de renouveler le visa (ou que l'on perde son boulot), et bien... c'est "au revoir et bonjour chez vous".
La solution "mariage" est jouable aussi si l'on souhaite rester (avec peut-être moins de tracas administratifs). Mais là aussi c'est pas aussi simple : en cas de divorce (ou de décès du conjoint, ça arrive), ce sera aussi "au revoir et bonjour chez vous" si l'on a pas de visa de travail en règle (comme un travailleur freelance, je pense).

Sans vouloir noircir le tableau, oui c'est très difficile de trouver un job au Japon en tant qu'étranger.
Il faut maîtriser pas mal la langue (ou travailler pour une boîte qui a des équipes parlant autre chose que seulement le japonais), et plutôt cibler sur des professions hyper spécialisées.
Pour les moins de 30 ans, il existe les visas "travail/vacances" (je n'ai pas le nom exact en tête), qui permet (à confirmer) de faire des petits boulots. Mais là aussi, il faut avoir bien en tête que ce genre de visa ne se renouvelle pas indéfiniment. Je ne suis même pas certain que l'on puisse en cumuler plusieurs les uns après les autres...

Quoi qu'il en soit, bon courage dans vos démarches. N'hésitez pas à relancer plusieurs fois l'Ambassade de France au Japon aussi.
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 

Copyright Editions Ilyfunet. All rights reserved.
No reproduction or republication without written permission.
IPB