Apprendre le japonais avec jeparlejaponais.com - cours de japonais en ligne

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> reportage TV sur le Japon
JPJ-Pierre
posté 17 Jun 08 - 21:12
Message #1


responsable
***

Groupe : Root Admin
Messages : 4908
Inscrit : 31 Aug 07
Lieu : Paris

Hier mercredi 16 juin, France 2 diffusait un reportage sur le Japon dans le cadre de l'émission "un œil sur la planète". Ceux qui comme moi l'ont ratée peuvent visionner la vidéo en ligne en cliquant sur le lien suivant:
http://oeil-sur-la-planete.france2.fr/43827221-fr.php
Il y a beaucoup de choses abordées dans ce reportage, et donc beaucoup de choses à dire. Alors n'hésitez pas à partager vos impressions ici !
Go to the top of the page
 
+Quote Post
magic_d
posté 20 Jun 08 - 23:40
Message #2


Advanced Member
***

Groupe : G Presse
Messages : 101
Inscrit : 03 Sep 07
Lieu : Paris

Pour faire court et dans le désordre (dans un premier temps, car pas trop le temps ce soir), j'ai été très agréablement surpris par ces différents reportages : en effet, on ne tombait pas (une fois de plus) dans l'image caricaturale du Japon que l'on a malheureusement l'habitude de voir dans pas mal de médias.
Les différents sujets abordés étaient tous intéressants et traités avec un point de vue assez neutre. Je veux dire par là que l'on ne tombait ni dans le "sensationnalisme", ni dans le "Cool Japan".
D'ailleurs, l'un des sujets était titré "Cool Japan", et bien à ma grande surprise (et désolé pour les fans absolus), nous n'avons pas eu droit aux mangas rose bonbons, aux défilés (exagérés) des jeunes aux looks extrêmes le week-end à Yoyogi (j'aime bien ces jeunes gens souvent sympas comme tout), mais une interview assez sérieuse de Maïa Barouh (fille de Pierre Barouh) dans un bar du Golden-Gai (si je ne me trompe pas).

La partie concernant la population vieillissante au Japon (pour parler cru, les vieux) m'a beaucoup intéressée, le sujet était pourtant délicat à traiter mais le documentaire s'en sortait parfaitement bien ! Je regrette un peu que ce thème ne soit pas traité plus en profondeur (par manque de temps, j'en suis conscient). En tout cas, quelques images bien réelles de la vie de pas mal de personnes âgés se retrouvant dans la misère, parfois à la rue... Une réalité que le Japon n'apprécie peut-être pas de montrer mais qui est pourtant frappante à Tokyo par exemple.
Très émouvant témoignage aussi d'un vieux monsieur qui, malgré ses graves problèmes de santé et d'argent, ne se voyait pas du tout arrêter de travailler. Autant pour son moral et son amour propre, que pour subvenir tant bien que mal à ses besoins, ce qu'il ne souhaitait pas dire d'ailleurs par pudeur. La voie off du commentaire donnait un peu plus de détail.
Ce vieux monsieur, comme d'autres pensionnaires, était pris en charge par une sorte d'association privée. L'une des personnes travaillant dans cet endroit expliquait brièvement que leur travail auprès de ces personnes âgés compensait l'inaction du gouvernement. Le propos était court mais les choses avaient le mérite d'être clair.
Dans ce sujet, des témoignages aussi de chefs d'entreprises souhaitant garder leurs employés le plus tard possible. L'argument (probablement pas faux d'ailleurs) était que ces personnes travaillant depuis longtemps dans la même entreprise avaient un savoir-faire indiscutable. Malgré le contre-point donné par des employés eux-mêmes disant qu'ils souhaitaient travailler le plus longtemps possible, on ne parlait pas tellement du fait que les pensions de retraites sont plutôt faibles au Japon, et dans des grandes villes comme Tokyo il est souvent nécessaire pour les personnes âgés d'avoir un travail pour subvenir à leurs besoins. Je ne pense vraiment pas que les gens âgés que je croise dans Tokyo entrain de travailler à divers petits boulots (comme ouvrir la porte à la poste et orienter les clients vers les guichets, gérer la circulation devant les chantiers, etc) le fassent juste pour occuper leur temps libre...

Bref, je reviendrais probablement parler des autres documentaires (celui sur la "famille type japonaise" était lui aussi assez intéressant et, pour certains points, assez éclairants pour moi).

Désolé pour ce résumé un peu brouillon. Je tenterais de faire mieux la prochaine fois, promis !
Go to the top of the page
 
+Quote Post
JPJ-Pierre
posté 23 Jun 08 - 11:27
Message #3


responsable
***

Groupe : Root Admin
Messages : 4908
Inscrit : 31 Aug 07
Lieu : Paris

Citation (magic_d @ 21 Jun 08 - 00:40) *
Je ne pense vraiment pas que les gens âgés que je croise dans Tokyo entrain de travailler à divers petits boulots (comme ouvrir la porte à la poste et orienter les clients vers les guichets, gérer la circulation devant les chantiers, etc) le fassent juste pour occuper leur temps libre...


Ça se discute, je pense. J'ai par exemple connu des Japonais qui, une fois à la retraite, n'avaient plus rien à faire de la journée, traînaient chez eux et constituaient tristement une charge pour l'épouse qui, elle, continuait à s'activer autour des tâches ménagères (il n'y a pas de retraite pour les femmes au foyer...) et voyait d'un mauvais œil ce mari devenu envahissant. Plutôt que traîner dans les pattes de la maîtresse de maison, mieux vaut entreprendre une activité en dehors du foyer, si possible rémunérée. En tout cas, nombreux encore sont ceux à le penser.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
magic_d
posté 25 Jun 08 - 11:47
Message #4


Advanced Member
***

Groupe : G Presse
Messages : 101
Inscrit : 03 Sep 07
Lieu : Paris

Merci pour ce "recentrage", Pierre !
Je n'avais pas pensé à cette hypothèse : allez hop, dehors le monsieur, ne reste pas trainer à la maison...
C'est bien possible, en effet, que le "mari envahissant" soit aussi une raison pour qu'on les retrouve ailleurs que dans les salles de pachinko...
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 

Copyright Editions Ilyfunet. All rights reserved.
No reproduction or republication without written permission.
IPB