Apprendre le japonais avec jeparlejaponais.com - cours de japonais en ligne

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> Transports en commun
JPJ-Pierre
posté 18 Apr 08 - 13:56
Message #1


responsable
***

Groupe : Root Admin
Messages : 4908
Inscrit : 31 Aug 07
Lieu : Paris

Dans un récent article de Aujourd'hui le Japon, on a pu constater tout ce que certaines décisions, lorsqu'elles sont prises pour camoufler un problème plutôt que pour le résoudre, peuvent avoir de néfaste quant aux mentalités. Car la mise en place des wagons pour femmes il y a quelques années dans certaines villes japonaises n'a non seulement pas résolu la question des mains baladeuses (qui depuis peuvent opérer dans un cadre bien défini), mais en plus elle aurait généré un nouveau problème, celui des hommes des autres wagons victimes de fausses accusations qui voudraient alors pouvoir à leur tour bénéficier de wagons réservés. Les femmes d'un côté, les hommes de l'autre...
Il y a pourtant tant de belles histoires qui pourraient naître dans les transports en commun. La poésie d'une des scènes de Ghiblies Episode 2 (court-métrage d'animation du Studio Ghibli sorti en 2002, diffusé dans les salles japonaises avant Le Royaume des chats) en est une très belle illustration. Le couple qui se forme entre deux gares au hasard des secousses du train lorsque la tête de l'un vient se poser sur l'épaule de l'autre, ce n'est pas du harcèlement sexuel, c'est de la tendresse, rien que de la tendresse.


Image attachée
Go to the top of the page
 
+Quote Post
magic_d
posté 18 May 08 - 17:43
Message #2


Advanced Member
***

Groupe : G Presse
Messages : 101
Inscrit : 03 Sep 07
Lieu : Paris

Pour le phénomène "la tête sur l'épaule du voisin", j'ai goûté à cette expérience un soir mais, malheureusement, ce n'était pas une charmante jeune femme mais un homme un peu alcoolisé...
Je trouvais la situation plutôt marrante tout de même d'avoir ce type s'écrouler gentiment sur mon épaule. Rien de bien méchant dans cette situation. D'autant plus que, d'habitude, la plupart des gens évitent soigneusement tout contact avec les autres passagers (en dehors des heures de pointe où là le contact est plus subi qu'autre chose).
J'ai tout de même dù faire des contorsions assez complexes pour ne pas réveiller le monsieur quand je me suis levé, et aussi faire en sorte qu'il ne s'écroule pas encore plus puisque mon épaule n'était plus là pour soutenir sa tête. Ma petite gymnastique a bien fait rire quelques dames assisent en face de moi dans le wagon !
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 

Copyright Editions Ilyfunet. All rights reserved.
No reproduction or republication without written permission.
IPB